“Rose and Tulip,” Edouard Manet, 1882, WikiArt.

Is it possible to love two women at one
Time? Yes, I love them equally as two
Flowers in one vase, thorny rose and
Sun-filled daffodil. Yet, they are both
Much more, gentle affections as ocean
Breeze, other, tumbling seas. Naked
Upon beach I stand, spray wind-blown
Absorbing each, loving both, trembling
As if my world would end if shore winds
Ceased and oceans calmed.

What am I going to do? Beyond this I
Cannot think or see, though I daren’t
Imagine things otherwise, heart-torn
Swirling moments, emotions reeling
To bone numb, such realizations of
Falling in love again with another,
Twice, so soon. I love them equally
And differently, so completely, sweet
Pains, one flower-petal soft, other
Standing steadfast upon the sea.

For now, you must remain flowers in
One vase, time and life-suspended
Until my mind can think. It may be
Impossible, actually I’m sure it is,
Such co-existence is not fair to either
Of you or to me. Yet, which one will
I choose, or will you both reject me,
My soul exposed to confessing light.
In both beds I have slept. Deciding
Alone, in my bed, I have wept.

“Two Women with Bouquet of Flowers,” Charles Gleyre, 1852, WikiArt.

“Deux Fleurs dans un Vase”

Est-il possible d’aimer deux femmes à
Un temps? Oui, je les aime comme deux
Fleurs dans un vase, épineux rose et
Jonquille au soleil. Pourtant, ils sont
Tous les deux beaucoup plus, affections
Douces comme l’océan brise, autres,
Mers en chute libre. Nu sur la plage
Je me tiens, le jet soufflé par le vent
Absorber chacun, aimer les deux,
Trembler comme si mon monde
Finirait si les vents de ravage
Cessé et les océans calmé.

Qu’est ce que je vais faire? Au-delà
De cela, je ne peut pas penser ou voir,
Bien que j’aie osé imaginez des choses
Autrement, déchirées par le cœur des
Moments tourbillonnants, déchiré
Moments tourbillonnants, émotions
Pour engourdir les os, réalisations
De tomber en amour de nouveau avec
Un autre, deux fois, si vite. Je les
Aime également et différemment, si
Complètement, doux douleurs, une
Pétale de fleur douce, autre
Permanent contre le ciel.

“Chapelle Rose,” Henri Martin, WikiArt.

Pour l’instant, vous devez rester
Un vase, le temps et la vie suspendu
Jusqu’à ce que mon esprit puisse
Penser. Il peut être impossible, en
Fait, je suis sûr qu’il est. Cette
Coexistence n’est pas juste de vous
Ou de moi. Pourtant, lequel je choisis,|
Ou allez-vous tous deux me rejeter,
Mon âme exposée à la lumière confes-
Sante. Dans les deux lits j’ai dormi.
Décider seul, dans mon lit, j’ai pleuré.

Poem of conflicted feelings and love.
Poème de sentiments contradictoires et d’amour.

Social profiles